Violation de données dans le secteur des sciences, des techniques et dans l'administration

En un an et demi le nombre de violations de données par jour est passé de 4.5 à 7. En effet, le nombre de personnes touchées progresse énormément, environ plus de 20% d’augmentation durant l’année 2020. 

Une violation de données est le fait de mettre en place un incident de sécurité permettant l’altération, la destruction, la perte ou encore la divulgation de données personnelles. De manière générale, ces violations sont majoritairement de nature malveillante (plus de 52% de celles-ci), 19.2% sont des vols physiques et 64.3% des piratages en ligne. Par ailleurs, il existe également des fuites accidentelles qui ont progressé de 7% en 2020. 

De plus, les secteurs les plus touchés sont les sciences et techniques, suivis par l’administration publique, par les secteurs de la finance et des assurances, puis de la santé et enfin par l’information et la communication. Ce classement permet de montrer que les personnes mettant en place ces violations visent principalement le secteur où des données sensibles sont présentes mais également où ils pourraient trouver une potentielle haute valeur ajoutée. Alors, entre 2019 et 2020, on peut voir une augmentation de ces violations de données personnelles d’environ 2%, en passant de 10.4% en 2019 à 12,6% en 2020.  

“ Vous faites partie d’un des secteurs que nous avons évoqué dans cet article et vous ne souhaitez pas subir ce genre de violations ? "

Découvrez sans plus attendre nos solutions de sécurisation de vos actifs numériques !  

En outre, on peut également noter une augmentation des ransomwares de 255% entre les années 2019 et 2020 avec 192 incidents pour 2020 contre 54 en 2019.

Pour en savoir plus : 

 Sources :  usine-digitale.fr
gdpr-image
Ce site web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. En utilisant ce site web, vous acceptez notre Politique de protection des données.
En savoir plus